Le drame que suggèrent les évènements autour de Charlie Hebdo me parait clair et surtout éminemment politique. Depuis toujours, la partie la plus conservatrice de la droite, et les racistes en tête, véhiculent l'amalgame qui voudrait que maghrébin = musulman = fou de dieu.

Le pire dans tout cela, ce n'est pas que la foi de certains soit attaquée, parce que tous les jours, des caricatures sur la religion catholique, sur les opinions politiques ou philosophiques sont publiées sans qu'il y ait tel émoi, alors meme que des milliers de gens, voire des millions, partagent et croient. Le pire, c'est que la 1ere, 2e, 3e génération (voire plus) de ceux qui ont immigré du maghreb, ont intégré cet amalgame.

De la même manière que ceux qui sont "blancs" ne se sentent pas visés par des critiques sur la religion catholique, il faut désormais que l'on sépare religion et couleur de peau, origine. 

Les antiracistes doivent aujourd'hui mener un dur combat: celui de l'idéologie. Il n'est pas question ici de défendre un discriminé contre un oppresseur, mais de défendre un système de compréhension de la société, du monde, une sémantique, un vocabulaire et des concepts qui lui appartiennent.

Notre société doit se détacher de tout amalgame possible, de tout préjugé, qui ferait que tout semble évident, alors que ce n'est pas le cas. Tout caractère est indépendant, et cela doit être rappelé. 

J'apprécie beaucoup certains de mes camarades qui se sont sentis blessés et je pense à eux, mais je m'offusque lorsque je vois que ceux ci ont oublié les fondamentaux que je viens d'énoncer, et qu'ils crient au fascisme.